L'artiste et la Grande Guerre

Table ronde - Entretien avec François Mayu, sculpteur et peintre 5 décembre 2014

Journée d'études - L'artiste et la Grande Guerre, le conflit comme inspiration de 1914 à nos jours

 

Intervenant : François Mayu, sculpteur et peintre

 

Un entretien avec François Mayu, sculpteur et peintre, Paris (avec R. Bouchet)

Depuis le début des années 2000, le plasticien François Mayu parcourt l’ancien théâtre d’opération du Chemin des Dames et ses environs pour y puiser la matière, physique et inspirationnelle, de ses créations sculpturales et picturales articulées dans un rapport de complémentarité. Avec ses volumes abstraits ou aux résonnances anthropomorphiques constitués à partir de scories métalliques de la Grande Guerre, et avec ses huiles sur toile figurant des paysages dévastés, l’artiste ne cesse d’interroger un lieu dans lequel il se sent « aspiré », et qu’il appréhende comme une parfaite synthèse des années de conflit, dans une perspective à la fois intime et universelle. Cette dernière dimension est sans doute davantage attachée aux œuvres-objets nourries notamment de fragments d’obus allemands, anglais et français indifférenciés, dont la brutalité fonctionnelle est au moins partiellement neutralisée par la recherche esthétique sous-tendant la renaissance artistique.

 

An interview with François Mayu, sculptor et painter, Paris (with R. Bouchet)

Since the early 2000s, the artist François Mayu runs through the old theater of operations of the Chemin des Dames and its surroundings to draw from the material, physical and inspirational, his sculptural and pictorial creations included in a complementary relationship. With its abstract volumes or anthropomorphic resonance made from metal slag of the Great War, and his oils on canvas depicting devastated landscapes, the artist continues to question a place where he feels "aspirated" and he apprehends as a perfect synthesis of years of conflict, a view that is both intimate and universal. This last dimension is probably more tied to the works-object works include fragments of shells German, English and even French, whose functional brutality is neutralized by looking aesthetic underlying the artistic renaissance.




Début de la vidéo
Cochez la case pour indiquer le début de lecture souhaité.