L'artiste et la Grande Guerre

La Grande Guerre dans la bande dessinée contemporaine (2008-2014). De la mort du dernier Poilu aux commémorations du Centenaire 5 décembre 2014

Journée d'études - L'artiste et la Grande Guerre, le conflit comme inspiration de 1914 à nos jours

 

Intervenant Luc REVILLON, Historien et scénariste de bande dessinée

 

La Grande Guerre dans la bande dessinée contemporaine (2008-2014). De la mort du dernier Poilu aux commémorations du Centenaire

Depuis la disparition du dernier poilu français Lazare Ponticelli, la production de bandes dessinées faisant référence à la Grande Guerre n’a cessé de croître dans une sorte d’urgence mémorielle. De mars 2008 à mai 2016 est parue la moitié des albums traitant de la Première Guerre mondiale publiés depuis 1914.

Cette étude dresse un catalogue des principales approches et thématiques abordées par les auteurs contemporains. Ceux-ci, à la suite du pionnier Tardi, privilégient la guerre à la guerre et la victimisation du combattant, certains d’entre eux n’hésitant pas à évacuer toute trace d’ennemi dans leurs récits.

Les annexes de cette étude rappellent combien les approches des albums traitant de la Première Guerre mondiale depuis un siècle ont évolué en fonction des enjeux, du public et d’un engouement relativement récent pour le média bande dessinée.

Cette analyse nous amène également à nuancer cette impression de frénésie éditoriale qui semble avoir gagné la bande dessinée depuis la mort du dernier poilu.

 

The Great War in contemporary comic book (2008-2014). From the death of the last “Poilu” to the commemorations of the Centennial commemorations

Since the last French soldier of the First World War, Lazare Ponticelli, died in 2008, the production of comics referring to that war has kept growing in a kind of memory urgency. Actually, half  the albums published since 1914 were published between March 2008 and May 2016.

This study draws up a catalogue of the main approaches and sets of themes dealt with by contemporary authors. Following the pioneer Tardi, they prioritize waging war against the war and victimizing the combatant, going as far as dismissing all trace of the enemy in their accounts.

The appendices of this study recall how much the approaches of the comics dealing with World War I over one century have evolved according to the values of the times, the public and a relatively recent passion for comics.

This analysis also leads us to qualify that feeling of publishing frenzy which seems to have spread through comics since the last combatant's death.




Début de la vidéo
Cochez la case pour indiquer le début de lecture souhaité.